Partagez | .
 

 L'homme loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar




Message(#) Sujet: L'homme loup 23.07.14 10:33

Sauvagerie
L'homme est un animal
Le jour règne sur le monde onirique et au plus loin qu'il peut se souvenir, l'astre solaire à toujours dominer son petit monde, il n'avait jamais vu une lune briller dans l'obscurité du ciel autant que le soleil, étrange ? Pas vraiment, le loup c'était habitué a ne pas hurler sous la lune et il le vivait plutôt bien en réalité. Son regard se perd une nouvelle fois dans la voûté céleste, il rêve d'un jour quitter son antre, mais a croire qu'il n'en est pas capable, ou qu'il a peur de quitter cette partie du monde des rêves qu'il connaît si bien. Il semble apercevoir au loin quelques aventuriers fougueux parcourir l'infini de l'espace, mais il n'en est pas certain, son regard se dirige alors vers l'horizon, au loin, on aperçoit la tour de métal que beaucoup appelle la tour Eiffel, qui était cet Eiffel ? Cela devait sans doute être un fou pour avoir construit une telle tour, ou peut être un visionnaire, même si tout dépend du point de vue. Aux yeux de l'homme loup, cette création d'acier était signe de folie, a quoi cela servait il ? Il l'ignorait et il ne souhaitait pas aller voir cette création d'un dénommé Eiffel de plus près. Il faudrait entrer dans une ville plein de... Gens, et cela décourageait déjà l'animal. Il se retourna vers la montagne quelques instants en admirant ce chef d’œuvre de la nature, bien plus impressionnant que la tour de métal avant de tourner les talons et de retourner vers la chaleur de son petit camp au pied de la montagne, à l'ombre de quelques arbustes

Fenrir marche lentement, sans se presser, il admire sur le chemin des décors qu'il connaît par cœur, légèrement ennuyé par cette monotonie qui s'était installé dans son quotidien, son esprit se mit à vagabonder quelques peu, lui qui avait toujours du mal a quitter son petit cocon, lui qui ressentait une certaine peur envers le monde avait énormément de mal à abandonner ce petit coin de rêve sur lequel il avait le total contrôle. Le Loup n'aimait pas perdre ses repères, mais il commençait a voir les ressources s'épuiser dans son petit coin de paradis. Et il devrait bien un jour partir, son créateur ne lui rendant plus visites depuis des lustres et les voyageurs venant rarement aux abords de la montagne, Fenrir ressentait de plus en plus le poids de la solitude sur ses larges épaules.

Il aperçu a quelques mètres devant lui son campement, remarquant alors une silhouette semblait avoir élu domicile chez lui. Le Loup grimaça, il n'avait rien contre la visite, mais il préférait largement celle-ci quand il était posé, installer au coin du feu que lorsqu'il traînait dans les montagnes. Il savait que ce monde avait parfois ses petits voleurs et brigand, et il en a été la victime plus d'une fois, retrouvant son campement dans un état lamentable, ton comme son humeur dans ce genre de situation. Fenrir approcha alors discrètement de chez lui, avançant tout de même à pas de loup, avant de tomber nez à nez avec la jeune personne qui s'était confortablement installé en son absence.

« Vous savez, c'est bien plus aimable de demander la permission avant de vous installez chez moi. De plus, nous n'avons même pas encore fait les présentations, je dirais que vous faîtes un peu tout à l'envers là. »

Toujours cette légère brutalité, ce manque de tact dans ses mots qui le caractérisait si bien. Il n'était pas très doué avec ceux-ci, peut être le résultat de la solitude pesante. Car a force d'être seul, on perd parfois la maîtrise des mots et notre vie sociale est absolument désastreuse... Comme celle de Fenrir
propriété de black leather
Revenir en haut Aller en bas
Maddy Cummings
capitaine !
avatar

Date d'inscription : 14/07/2014
Messages : 462
Avatar : ma tête, c'est la délicieuse et magnifique elle fanning.


ma petite vie
mes liens:

http://caughtindreams.forumactif.fr/t21-moi-si-j-etais-un-homme-je-serais-capitaine-d-un-bateau-vert-et-blanc http://caughtindreams.forumactif.fr/t32-maddy-cummings http://caughtindreams.forumactif.fr

Message(#) Sujet: Re: L'homme loup 23.07.14 12:02

voleur, voleuse
tout ce qui brille n'appartient qu'à moi
Le sol était trop dur sous ses pieds meurtris. Ses bottes lui avaient fait si mal qu'elle avait finit par les jeter par dessus son épaule pour continuer pieds nus. Elle n'aimait pas cette terre qui lui collait à la peau, elle n'était pas cet air trop sec et ce silence pesant. Parfois, elle entendait un craquement, et le panique s'infiltrait dans tout ses membres. Qu'est ce que cela pouvait-il encore être ? Elle avait l'impression d'avoir traversé tout le monde. Elle s'avait qu'en un simple bond, elle aurait pu traverser absolument tout l'univers. Elle avait d'ailleurs eu déjà l'occasion de l'expérimenter lorsqu'elle avait fait un tout petit saut et s'était retrouvée haut dans l'espace. Mais, elle n'aimait pas l'air. Elle n'était pas une créature volante, elle était une créature voguant. Et elle n'appréciait pas de se retrouver trop loin de sol. La chute devait être toujours si rude et effrayante. Elle souffla, s'assit un moment pour se reposer. Où devait-elle aller ? La montagne. Encore. Elle devait avoir parcouru les quatre coins du monde des rêves en quelques jours, alors qu'elle n'avait jamais quitté l'océan en des années. Mais il semblait que beaucoup de personnes avaient des informations sur l'Île aux Trésors, et qui était-elle pour refuser d'en savoir plus sur cette île qui était sienne sans qu'elle n'y ait jamais mis les pieds ? Elle soupira alors qu'elle se remit difficilement sur ses pieds. Et si c'était encore un piège ? Elle en avait eu à faire, de ces pièges, de ces gens qui pensaient qu'elle n'était pas digne de voguer sur les mers, de ces gens qui voulaient lui voler sa flotte et son équipage. Ils se leurraient tous. Elle avait mis tant de temps à acquérir son statut, tant d'année à ne faire que gravir les échelons pour penser à autre chose que sa famille abandonnée, tant de volonté qu'elle n'oserait jamais ne serait-ce que penser à laisser son bateau derrière elle. Elle serra la poignée de sa gigantesque épée entre ses doigts fins. Elle affronterait ce qu'il faudrait.

La montagne semblait se rapprocher, et ce fut avec une sorte de soulagement qu'elle l'accueillit. Elle n'avait plus qu'à monter, gravir cette montagne au sommet démesuré. Sur la pointe des pieds, elle en fit le tour, cherchant un petit chemin qui faciliterait son ascension. Et elle aperçu un petit campement. L'aurait-on trompé ? Elle s'en approcha doucement, curieuse de savoir ce qu'il s'y trouvait. Elle en fit lentement le tour, guettant s'il n'y avait pas un petit trésor à chaparder. Elle était comme la pie. Tout ce qui brillait devait toujours lui appartenir. Elle était esclave de l'or et de l'argent. Mais sous ses yeux, rien ne semblait vouloir refléter la lumière du soleil imaginaire, et elle en fut grandement déçue. Elle s'apprêtait à s'en aller lorsque quelque chose attira finalement son œil. Elle s'assit sur le sol, et commença alors à fouiller pour sentir entre ses doigts ce qu'elle voudrait sûrement posséder. Elle entendit un léger bruit derrière elle, et lâcha immédiatement ce qu'elle tenait pour attraper un bout de bois à ses côtés, faisant semblant de jouer tranquillement avec lui. « Vous savez, c'est bien plus aimable de demander la permission avant de vous installez chez moi. De plus, nous n'avons même pas encore fait les présentations, je dirais que vous faîtes un peu tout à l'envers là. » Elle frissonna, ne sachant absolument pas face à qui elle allait se trouver. Et, malgré la trouille qui s'installait tout au fond d'elle, elle ne pu s'empêcher de se créer une assurance feinte, se reflétant sur son visage avec un léger sourire qui ne dévoilait pas ses dents. Valait-il mieux jouer le jeu ou provoquer une bataille ? Elle pesa le pour et le contre pendant un moment avant de se lever. Elle s'épousseta un instant avant de pencher sa tête sur le côté. « toutes mes excuses, j'étais juste un peu... fatiguée » Son sourire s'agrandit alors, sans qu'elle ne réalise que peu à peu, il donnait à son visage une dimension toute insolente.

Elle tangua un peu sur ses pieds, cherchant son équilibre avant de se mettre à marcher, quelques bouts de bois et cailloux rentrant parfois dans la peau fine et nue. Elle essayait de ne pas montrer sa douleur, elle était pirate nom de poséidon ! Elle se devait d'être fière et intimidante. Elle se tourna rapidement vers cet inconnu chez qui elle avait pénétré. « oui, bien sûr, les présentation. Je suis Maddy » Elle croisa ses bras dans son dos, de balançant ensuite d'avant en arrière. Devait-elle lui poser elle aussi la question ? Elle opta finalement pour un nom, elle ne voulait pas vraiment savoir qui il était. L'inconnu parfois avait du bon. Elle avait peur de réaliser qu'elle était seule face à quelqu'un de dangereux. Le courage, elle le feintait. « c'est très... mignon ici. » Son arrogance, par contre, était bien réelle. Elle tapa légèrement dans un objet au hasard, se faisant plus mal qu'il n'eut été déplacé.
propriété de black leather
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar




Message(#) Sujet: Re: L'homme loup 27.07.14 13:57

Sauvagerie
L'homme est un animal
Il l'observa en silence, elle était jeune, très jeune à première vue. C'est ce qui le frappa avant tout, il admira la grâce de la jeune femme mêlée à cette maladresse limite attendrissante, tout en reniflant la peur qui émanait d'elle. A croire qu'elle était comme un enfant qu'on surprit en plein acte répréhensible et c'était sûrement le cas, même si en toute franchise elle n'avait pas l'allure d'une vandale, mais plutôt d'une petite chapardeuse. Le loup sourit légèrement, elle prétendait être fatiguer, cette réponse puait le mensonge aux yeux de Fenrir, mais peut être que le loup était bien trop paranoïaque et elle disait s'appeler Maddy, un nom qui lui était inconnu, c'était la première fois qu'elle entendait ce nom dans les environs, elle ne venait sûrement pas de cet région du monde onirique. Mais le loup ignorait tout du reste du monde presque infini. Et tandis qu'elle tournait un peu autour du campement, son regard s'attarda dans les environs, son regard s'arrêta sur une pièce qu'il avait trouvé il y a quelques temps et que la terre avait légèrement couvert, une pièce rayonnante au soleil et celle-ci semblait avoir déplacer il y a très peu de temps. Fenrir sourit, ignorant la dernière remarque de la jeune femme pour s'abaisser et prendre l'objet qu'elle semblait convoité.

Il prit quelques instants à l'observer, il avait trouvé ça dans les montagnes il y a quelque temps, il ne pourrait plus dire quand, mais il se souvient à ce moment du passage d'un homme avec un coffre dans les environs, un trésor ? Sans doute, mais la richesse lui importait peu, l'animal avait prit la pièce surtout parce que celle-ci la fascinait. Il se retourna alors a nouveau vers la jeune femme qui se fit mal, il ne put retenir un sourire amusé par la situation avant de remarquer, toujours aussi amusé et légèrement moqueur.

« On dirait bien que mademoiselle a dut mal avec la marche, n'est-ce-pas ? Et je suppose que l'objet de votre convoitise c'est cet espèce de pièce dorée, non ? Personnellement, je n'en vois pas l'utilité, mais je peux vous dire qu'un homme avec un tricorne en a embarqué tout un coffre dans la montagne et n'en est jamais revenu. Je vous déconseillerais d'y aller, car certains dragons sont très cupides, mais après tout, vous faîtes ce que vous voulez. »

Mais une chose qui était certaine c'est que cette montagne regorgeait de trésor en tout genre, le loup le savait, il en avait vu beaucoup disparaître dans cette montagne leur trésor à la main pour ne jamais en revenir, il avait vu de nombreux dragons voler au dessus de lui avec de l'or et des bijoux dans une de ses griffes et un mouton dans l'autre. Mais jamais Fenrir n'avait éprouvé la moindre fascination pour ce genre de bien, que du contraire, il préférait largement un mouton à une bourse bien remplit. Certes, le loup incarnait de nombreuses peurs enfantine, mais il y avait une chose dont il était l'image et qu'il ne pouvait blâmer, c'était la simplicité, son manque d'avarice et de superficialité parfois extrême qui le caractérisait, même si pour cela Fenrir était plus proche de l'animal que de l'homme.
propriété de black leather
Revenir en haut Aller en bas
Maddy Cummings
capitaine !
avatar

Date d'inscription : 14/07/2014
Messages : 462
Avatar : ma tête, c'est la délicieuse et magnifique elle fanning.


ma petite vie
mes liens:

http://caughtindreams.forumactif.fr/t21-moi-si-j-etais-un-homme-je-serais-capitaine-d-un-bateau-vert-et-blanc http://caughtindreams.forumactif.fr/t32-maddy-cummings http://caughtindreams.forumactif.fr

Message(#) Sujet: Re: L'homme loup 03.08.14 12:20

voleur, voleuse
tout ce qui brille n'appartient qu'à moi
Pirate, c'était peut être effectivement ce qui lui correspondait le mieux dans le monde des rêves. Elle n'avait pas été très avare de son temps parmi les vrais humains. Elle avait vécu une vie de femme modeste, mais il était vrai qu'elle avait toujours été très attirée par tout ce qui était brillant. Et clinquant. Elle se souvenait de toutes les fois où, adolescente, elle avait rêvé de porter ces bijoux qu'elle voyait partout, d'être vu et remarquée par la beauté de ce qu'elle portait. Et maintenant qu'elle avait l'occasion de voler toutes les richesses de ce monde imaginaire, elle avait bien l'intention d'en posséder la totalité, quitte à faire couler son navire sous le poids de sa nouvelle convoitise. En avait-elle honte ? En aucun cas. Ici, rien n'était réel. Sa seule crainte était de se retrouver dans le monde réel et de réalisé à quel point ces presque cinquante ans passés ici l'avaient changé. Il y avait parmi les affaires de l'homme quelque chose qu'elle aimerait tellement glisser dans ses poches. Une faible lueur l'avait fait briller, et tout de suite elle n'avait plus su s'en détacher. C'était à elle maintenant, cela devait lui appartenir. Elle sentait ses mains devenir moite, et une chaleur venue de nulle part lui prendre tout le corps. Parfois, elle se disait qu'un démon avait investi son cœur et prenait parfois possession de son corps pour la faire agir comme il le souhaitait. Mais elle était sûrement devenue son propre démon avec le temps.

« On dirait bien que mademoiselle a dut mal avec la marche, n'est-ce-pas ? Et je suppose que l'objet de votre convoitise c'est cet espèce de pièce dorée, non ? Personnellement, je n'en vois pas l'utilité, mais je peux vous dire qu'un homme avec un tricorne en a embarqué tout un coffre dans la montagne et n'en est jamais revenu. Je vous déconseillerais d'y aller, car certains dragons sont très cupides, mais après tout, vous faîtes ce que vous voulez. » Doré. Ce mot raisonnait et ronronnait si fort dans son oreille qu'elle avait été presque incapable d'écouter la suite de la phrase. Un coffre plein. Un coffre plein de pièce... en or ? Elle ne savait pas. L'homme ne semblait pas être bien renseigné sur ce qu'était l'or ou bien juste du doré. Mais elle avait tellement envie de savoir, tellement envie de découvrir que même l'évocation des dragons, ces sacrés créatures qu'elle aurait voulu toutes tuer (elle avait eu tant de mauvaises expériences avec ces fichus dragons d'eau trop farceurs qui s'amusaient à renverser sa flotte). Il fallait qu'elle y aille, quoiqu'il lui en coûtait. Et puis de toute façon, elle n'avait jamais été capable de mourir dans ce monde-ci, et elle avait pourtant déjà tout essayé dans les premières années. Elle ne risquait rien, à part augmenter encore plus sa fatigue.

Elle chipa cette jolie pièce qui l'aveuglait parfois. « merci beaucoup pour l'information ! » Elle regarda sur les flancs de la montagne dans l'espoir d'apercevoir des petites traces brillantes que l'homme transportant ce coffre de rêve aurait pu laisser encore une fois tomber. Elle l'imaginait bien avoir semé rien que pour elle un petit chemin doré. Un sourire étira légèrement ses lèvres alors qu'elle reportait son attention sur la pièce entre ses doigts. « mais... mais qu'est ce que c'est ? » Ses sourcils se fronçaient alors qu'elle prenait une expression bien plus sérieuse. Elle frotta un peu la pièce, et remarqua qu'elle se fripait par endroit. C'était... C'était un simple papier doré ! Elle le retira avec rage de voir qu'elle s'était laissée berné par un simple objet brillant. Et porta la pièce à sa bouche. C'était du chocolat, comme elle s'en doutait. Elle fixa l'autre homme avec des yeux plissés. « m'aurais-tu piégé ? t'attendais-tu à ce que je le poursuive dans la montagne et me fasse dévorer ? » Le vouvoiement n'était pas pour elle. Elle ne tenait personne à son égal.
propriété de black leather
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Message(#) Sujet: Re: L'homme loup

Revenir en haut Aller en bas
 

L'homme loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mini Intrigue :: Lie To Me
» Restons de glace face aux efforts magmatiques qui partent en fumé [PV Daisuke Aurola et Shiffer G. Lisianna] [CLOS]
» Homme loup et louve humaine. [Terminé]
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» Eric Lockfeild Le Loup d'Arnor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AND IF WE NEVER WAKE UP :: 
le réveil
 :: rp
-